Hébergement

Il existe diverses façons de passer la nuit en Pologne. Les touristes aimant le luxe se logeront dans l’un des nombreux hôtels de grand standing, ceux qui préfèrent une ambiance plutôt familiale prendront une chambre chez l’habitant, tandis que ceux qui rêvent de se reposer au sein de la nature auront le choix entre un bungalow au milieu d’une forêt ou un pavillon au bord d’un lac.

 

Les prix des chambres en Pologne varient de 30 PLN chez l’habitant à 400-500 PLN par jour pour une chambre dans un hôtel cinq étoiles. Les réservations peuvent être faites soit dans le système de réservation qui rassemble des milliers de propositions, soit sur les sites Internet d’établissements concrets, où sont indiqués également les numéros de téléphone des logis situés dans les endroits qui vous conviendront le mieux.

 

Vous trouverez ci-dessous la liste des sites où l’on peut faire les réservations de l’hébergement. Les liens (links) présentés ne doivent pas être considérés comme une recommandation de la part de l’Organisation polonaise de Tourisme, mais seulement comme une liste des endroits où les réservations en question peuvent être faites.

 

Publié dans : Non classé | le 15 août, 2010 |Pas de Commentaires »

Informations touristiques

Informations touristiques

 

La rubrique contient les renseignements sur les offices de tourisme et les guides locaux, les cartes et guides touristiques, les réductions, la signalisation et les réglementations concernant les voyages avec les animaux.

 

 

  • Offices de tourisme et guides locaux

Il est facile de trouver les centres d’information touristique, surtout dans de grandes villes et dans les sites où les attractions touristiques ne manquent pas. Les langues étrangères les plus parlées sont : anglais, allemand, français et russe.

 

Offices de tourisme

 

Où peut-on les trouver ?
Les plus souvent, les centres d’information touristique dont le sigle est « IT » ou « I » sont situés près ou au sein des gares ferroviaire, des aéroports et aussi dans les centres des villes.
Ils sont ouverts de 8h à 16h, jusqu’à 21h en saison touristique et pendant les week-end.
On peut y obtenir tous les renseignements nécessaires, soit sur place, soit par téléphone, e-mail ou fax.

 

Quels renseignements peut-on y trouver ?
Grâce aux informations fournies, un touriste peut mieux préparer son itinéraire de visite, trouver un logement, savoir quelles sont les manifestations culturelles ou sportives auxquelles il pourra participer. Il peut y obtenir aussi toutes sortes d’informations pratiques comme pr.ex. horaires d’ouverture des magasins, soins médicaux en cas de besoin, réservation des places dans un restaurant, location de voiture ou appel d’un taxi.
Dans les centres d’information touristique, on peut trouver aussi des plans de ville, des brochures touristiques, des guides et autres dépliants pour faciliter à organiser mieux le tourisme.

 

Les guides

 

Voyageant en Pologne et selon vos besoins – en ville, en montagne ou encore en visitant les parcs nationaux vous pouvez profiter des services de guides professionnels.

 

Dans les grandes villes, vous pouvez vous rendre dans les agences touristiques ou dans les offices de tourisme. Si vous souhaitez un guide francophone, il est recommandé de faire une réservation à l’avance. Les sites touristiques (musées, galeries, palais, monuments historiques…) disposent de leurs propres guides qui sont pour la plupart au moins anglophones. Ces sites disposent également d’audioguides dans différentes langues. Enfin, les hôtels travaillent souvent avec les agences de voyages et directement avec les guides et il est possible de se renseigner à la réception de l’hôtel pour trouver son guide.

 

Les prix

 

Les prix des guides varient selon vos besoins. Le prix moyen pour 4 à 5 heures d’accompagnement en langue étrangère est compris entre 300 – 400 zlotys ; ce prix dépend également du nombre de personnes.

  • Cartes et guides touristiques

Le grand choix des publications touristiques sur la Pologne disponibles sur le marché polonais permet d’acquérir facilement les différents guides et cartes sur le pays.

Guides touristiques
Les guides touristiques sur la Pologne sont distribués dans des librairies, des grands relais de presse ou des offices de tourisme. On y trouvera les plus populaires éditions internationales et polonaises réputées pour leurs contenues détaillées et précises. Les guides sur une région ou une ville distincte sont généralement vendus dans des offices de tourisme locaux, gîtes, auberges de jeunesse ou kiosques à journaux.

 

Le plus grand nombre des titres est disponible en polonais, puis en anglais et dans d’autres langues européennes telles qu’allemand, français, russe ou italien.

 

En France, les guides touristiques sur la Pologne disponibles sur le marché sont les suivants :

  • Le Guide Vert Pologne, Michelin Editions des Voyages
  • Le Guide du Routard Pologne et capitales baltes 2007
  • Varsovie Cartoville, Guides Gallimard
  • Un Grand week-end à Cracovie, Hachette
  • Cracovie CITIZ, Lonely Planet
  • La Pologne, Petit Futé
  • Varsovie en Mouvement, Editions Autrement

Cartes touristiques

 

Les cartes, atlas et plans de villes sont distribués dans les mêmes établissements que les guides touristiques. Les grands relais de presse et les librairies proposent souvent aux clients un vaste choix des cartes publiées par les maisons d’éditions mondialement connues. Il existe aussi un nombre important des cartes spécialisées comme cartes de randonnées, pistes cyclables ou itinéraires nautiques etc. Les légendes de cartes sont souvent écrites en plusieurs langues, de même que les descriptifs des attractions touristiques y figurant.

 

Voici des liens de cartes interactives de Pologne – outil pratique avant de partir :
www.mapa.szukacz.pl  – cartes interactives de Pologne
www.map24.pl  – cartes interactives de Pologne y compris par vue satellite
www.maps.google.com  – cartes et photos satellite du monde entier y compris la Pologne – version anglaise

 

Réductions et rabais
Le touriste venant en Pologne peut compter sur plusieurs réductions et rabais. Donc pour ne pas payer trop cher là où ce n’est pas nécessaire, il est bon de savoir quelles facilités vous sont proposées.

 

Cartes type ISIC, Euro<26, Karta Polska, comment fonctionnent-elles ?
La carte ISIC est le seul document mondialement reconnu et confirmant le statut d’étudiant.
Elle peut être attribuée aux élèves et étudiants âgés plus de 12 ans. Avec la carte ISIC, on peut bénéficier de 150 000 réductions dans plus de 100 pays pour : musées, transport aérien, restaurants, cinémas et autres.
La carte Euro<26 donne l’accès au plus grand réseau européen de promotions accordées aux jeunes dans les secteurs suivants : éducation, culture et divertissement, shopping, magasins, sport et loisirs, transport, voyages, logement et nourriture. Avec la carte Euro<26, on peut acheter moins cher : billets d’avion, équipement de sport et touristique, vêtements, entrées aux discothèques, au cinéma, au théâtre, aux stages de langue etc.
Cependant, Karta Polska vous propose un système de promotions pour les produits et attractions touristiques, hôtels, restaurants, et transport sur le territoire de la Pologne.
Avec cette carte, le touriste peut avoir plusieurs rabais pour organiser mieux son voyage. Karta Polska est accessible dans plusieurs points ou centres d’information touristique sur le territoire polonais et à l’étranger, elle est distribuée par 13 Offices Nationaux Polonais de Tourisme. Le touriste reçoit gratuitement Karta Polska pour l’année de son émission. Elle est valable avec la carte d’identité ou le passeport.

 

Cartes municipales
Elle est valable dans le cadre d’une ville pour les services publics tels que : transport public, musées, bibliothèque, parking public, divertissements sportifs et culturels. Elle fonctionne également comme billet pour les transports publics ou bien comme moyen de règlement dans les transports publics. Elle permet souvent à son titulaire d’utiliser gratuitement le transport urbain de la ville et arantit un accès libre ou à tarif réduit aux nombreux musées et galeries. La carte donne également droit aux réductions accordées par certains sites tels que restaurants, clubs, magasins etc.

 

Les villes proposant la carte touristique sont les suivantes :

Si la carte est une initiative de quelques villes qui ont signé un accord commun, elle fonctionne sur le territoire de ces villes.

  • Signalisation

Le touriste devrait faire attention aux panneaux bruns à bordures blanches qui vont l’aider à découvrir les plus belles attractions touristiques de Pologne.

 

Tout comme aux Etats-Unis et en Europe de l’Ouest, le système d’indicateurs touristiques a été introduit en Pologne. Les panneaux bruns et blancs indiquent aux endroits stratégiques la présence des curiosités architecturales. À côté de l’information relative au nom de l’objet et de la distance à parcourir, il y a également une représentation de l’objet même. De cette manière, des routes à thèmes sont mises en places, comme par exemple dans la région de la Petite Pologne, la route de l’architecture en bois. Ainsi, grâce à ce système d’indication, vous pouvez découvrir facilement les plus beaux endroits du pays.

  • Voyager avec les animaux

Vous pouvez emmener votre animal préféré à condition d’être en possession d’un carnet de santé et de vaccination à jour; de plus, prévoyez pour votre chien un certificat de vaccination antirabique, établi par un vétérinaire praticien. Vous trouverez d’autres renseignements concernant le transport d’animaux en Pologne sur le site : www.wetgiw.gov.pl

 

Les propriétaires de chats, de chiens et de belettes doivent pouvoir présenter le passeport établi pour leur animal ; c’est un document contenant les informations relatives au propriétaire de l’animal, son tatouage, sa photo de ainsi que les informations concernant ses vaccinations.

 

Les hôtels acceptent généralement les animaux mais il est préférable de se renseigner avant le départ. Le prix de séjour d’un animal à l’hôtel varie de 20 à 50 zloty par nuit.

 

Les animaux sont autorisés dans les transports en commun (bus, train) ; le propriétaire est obligé d’acheter un billet pour son compagnon de voyage et pour assurer la sécurité des autres voyageurs les propriétaires de chiens doivent les maintenir en laisse et en muselière. Le non respect de ces mesures est puni d’une amande.

 

 

Publié dans : Non classé | le 15 août, 2010 |Pas de Commentaires »

Zakopane – une de mes villes preferes!

 

 

 

Zakopane est une des stations touristiques polonaises les plus populaires de Pologne, attrayante en toute saison. En hiver, elle attire les foules d’amateurs de ski, et en été, les amateurs des montagnes des Tatras et du repos au sein d’une nature montagnarde ravissante. Zakopane est réputée pour son architecture caractéristique, pour sa culture folklorique très riche, pour les paysages étourdissants qu’elle offre et pour sa rue Krupowki vibrante de vie tout au long de l’année.

 

 

 

 

 

Zakopane - une de mes villes preferes! oko

 

1256915745

 

Zak_Zakopane_Tatry_WID_06048062p-

 

Zakopane_Krupowki_158666l

 

zakopane_krupowki_sylwester

 

giewont

 

gorale2  zakopane02

 

z3879434X

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 


 

 

 

Zakopane devint une station touristique très en vogue déjà à la fin du XIX siècle. Le nombre de ses habitants ne dépasse pas 30 000 personnes tandis que chaque année, environ 1 500 000 touristes y viennent. La ville les séduit par son offre de distractions très riche. Chacun y trouvera son compte mais les attractions particulières y attendent les amateurs de randonnées dans les montagnes et d’escalade, de skis, de sauts de ski, de parapente et de vélo. Flânez dans les ruelles tranquilles de Zakopane, visitez un des musées locaux et goûtez aux spécialités de la cuisine locale pour ressentir l’atmosphère de ce site exceptionnel!

 

Les éléments du folklore montagnard se reflètent non seulement dans l’architecture de la ville, mais aussi dans les costumes, la musique et la cuisine régionaux. À côté des maisons traditionnelles en bois, vous découvrirez des exemples de l’art sécessionniste de la fin du XIX siècle. La ville était alors habitée par de nombreux artistes remarquables dont l’influence laissa une empreinte permanente dans son histoire. La rue Krupowki, centre touristique de Zakopane, est une des promenades les plus célèbres de Pologne. Elle abonde en restaurants, cafés, magasins grands et petits ainsi qu’en étalages de marchands qui vendent les produits locaux: des « kierpce » (chaussures traditionnelles faites d’un morceau de cuir et cousues artisanalement), les pulls en laine, les ustensiles de cuisine en bois, les peaux de mouton et les « oscypek » (fromage traditionnel confectionné à partir de lait cru de brebis, fumé, en forme de fuseau, de cylindre ou de noix).

 

 

 

GEOGRAPHIE

 

putFlashHere(« poland_small2.swf?html_xml=/aboutxml/6.xml », 180, 180, ‘main’);

 

Zakopane est située au pied des Tatras, la plus haute partie des Carpates, traçant la frontière avec la Slovaquie. Les Rysy (2499 mètres au-dessus du niveau de la mer) sont le sommet le plus haut des Tatras. Au Nord, la ville borde la chaîne de Gubalkowka qui offre un panorama étourdissant sur les montagnes. Zakopane est située à 850 mètres au-dessus du niveau de la mer et est traversée par quelques ruisseaux.

 

La proximité des montagnes influence le climat local: la température moyenne annuel y atteint seulement 4,3° C. Un vent très fort mais chaud, « halny », constitue une autre particularité de la région (il peut même souffler à une vitesse de 280 km/h). Il influe non seulement sur l’état d’esprit des habitants mais aussi sur leur état de santé. Zakopane se situe dans la voïvodie de la Petite-Pologne, à environ 100 km (2 heures en voiture) de Cracovie.

 

HISTOIRE
Zakopane est une ville assez récente. Dans les sources écrites, elle ne fut mentionnée pour la première fois qu’au XVII siècle. A l’origine, sur les terrains entre Gubalowka et les Tatras, il y avait quelques villages plus petits. Au XVIII siècle, Kuznice (connu pour la production d’acier, actuellement, une partie de Zakopane) étaient le plus grand et le mieux développé d’entre eux. Mais au début du XIX siècle, Zakopane devint le centre principal de la région et c’est justement à cet endroit que, en 1847, la première église fut érigée. Vous pouvez toujours admirer cet édifice en bois assez petit dans la rue Koscieliska. Dans la deuxième moitié du XIX siècle, l’intelligentsia polonaise et le monde artistique découvrirent la ville si bien qu’elle devint vite une station touristique très à la mode. Les artistes furent charmés non seulement par ses paysages extrêmement beaux mais aussi par sa culture folklorique très originale. Le mode de vie controversé de la bohème de l’époque, sujet principal du bavardage des autres clients, augmenta encore la popularité de Zakopane. Parmi les hôtes permanents de la ville, il faut mentionner surtout le compositeur Karol Szymanowski, l’actrice Helena Modrzejewska, l’écrivain Henryk Sienkiewicz ainsi que le peintre et l’architecte Stanislaw Witkiewicz, fondateur du style zakopianski (« de Zakopane »), inspiré par l’architecture folklorique de la région.

 

Cette capitale hivernale de la Pologne doit son essor aussi au médecin Tytus Chalbinski qui vantait les propriétés du climat de Zakopane, particulièrement bienfaisantes pour les personnes souffrantes de la tuberculose et des maladies du cœur. En 1873, la Société des Tatras y fut fondée afin de protéger la nature locale et de soutenir le développement de la ville, surtout grâce au tourisme.

 

La popularité de ce centre de récréation grandit jusqu’aux années trente du XX siècle. En 1933, la charte de ville fut octroyée à Zakopane. La ville accueillait à l’époque de nombreux touristes et artistes (y compris Witkacy, peintre et architecte excentrique, fils de Stanislaw Witkiewicz) mais les montagnards menaient une vie plutôt humble et beaucoup d’entre eux décidèrent de partir aux Etats-Unis pour gagner de l’argent.

 

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Zakopane eut la chance d’échapper aux plus grandes luttes. Néanmoins, une partie de ses habitants agissaient dans la résistance. Ils aidaient à franchir la frontière via les montagnes, à passer en fraude les lettres, la presse et les armes. Après la guerre, Zakopane fut ressuscitée en tant que station touristique montagnarde. En 1954, le Parc national des Tatras fut fondé pour protéger la nature des Tatras.

Publié dans : Non classé | le 15 août, 2010 |Pas de Commentaires »

Cracovie

 

 

 

Cracovie est indubitablement une des villes les plus belles et les plus fascinantes de Pologne et en Europe. Elle doit son caractère exceptionnel à une architecture très belle, rappelant l’époque où Cracovie était la capitale de la Pologne, et le château du Wawel: siège des rois polonais. Mais la ville séduit aussi par l’ambiance insolite de Kazimierz, ancien quartier juif et le chef-d’oeuvre de l’Art Nouveau polonais. Toute belle et ancienne qu’elle soit, Cracovie ne se limite pas à ses monuments ni à ses musées. Elle est avant tout une ville vibrante de vie grâce à ses multiples bars, boîtes et restaurants où chacun trouvera son compte. On peut parler très longtemps de cette ville magnifique, mais pour apprécier pleinement ses charmes, il faut les voir de ses propres yeux.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Cracovie 7008_b

 

 

 

home_1_00

 

 

 

285

 

efa1e646b2

 

krakowsukiennice

 

 

krakow_stare_miasto_-_ul._kanonicza

 

krakow_noca

 

 

 

 

 

Cracovie, avec ses 750 milles d’habitants, est la troisième plus grande ville de Pologne. Quoiqu’elle ait cessé d’être la capitale du pays en 1596, Cracovie y joue toujours le rôle de centre culturel de Pologne. Elle est sortie de la Seconde Guerre mondiale sans grands dégâts et heureusement, les communistes se sont ensuite limités à construire de grands immeubles en béton dans les faubourgs de la ville. Ainsi, la Vieille Ville a pu conserver sa splendeur ancienne.

 

Cracovie est aussi un centre académique important. C’est ici que fut construite la première Université polonaise, toujours très réputée en Pologne et à l’étranger. C’est aussi la ville polonaise le plus souvent visitée par les touristes. Parmi ses attractions touristiques les plus importantes, il faut absolument mentionner le Château Royal du Wawel et la Vieille Ville entourée d’un parc en forme d’anneau, appelé « Planty ». Au cœur même de la Vieille Ville, se trouve la place de marché la plus grande d’Europe, avec les « Sukiennice » (« Halle aux draps ») datant du XIV siècle, symbole de la ville. L’ambiance charmante et exubérante de Cracovie y attire chaque année une foule de touristes.

 

 

 

GEOGRAPHIE

 

putFlashHere(« poland_small2.swf?html_xml=/aboutxml/2.xml », 180, 180, ‘main’);

 

Cracovie est située dans la vallée de la Vistule. Au Moyen Age, le fleuve avait beaucoup d’affluents si bien que quelques quartiers actuels de la ville, par exemple Wawel, Skalka ou Kleparz, étaient les îles. Aujourd’hui, la Vistule coule dans un chenal principal et les îles anciennes ne constituent qu’une part de la ville. La partie la plus ancienne de la ville s’étend sur la rive Nord (gauche) de la Vistule.

 

Cracovie est la capitale de la voïvodie de Petite-Pologne, située près de la frontière sud de la Pologne. La Petite-Pologne appartient aux régions polonaises les plus intéressantes du point de vue touristique. Hormis la magnifique Cracovie, vous pouvez visiter Zakopane, Wieliczka, Krynica, Niedzica et Oswiecim. Zakopane se trouve dans les Tatras (les montagnes polonaises les plus hautes) mais au Sud de la voïvodie s’étendent aussi les chaînes non moins impressionnantes des Bieskidy et des Pieniny.

 

HISTOIRE

 

Les premières mentions écrites de Cracovie se trouvent dans les notes d’un marchand juif de Cordoba qui visita la ville en 965. Selon la légende, Cracovie fut créée par un prince slave nommé Krak qui ensuite y régna paisiblement jusqu’à l’apparition d’un dragon affreux dans la grotte au-dessous de la colline du Wawel. De nombreux téméraires s’efforcèrent de vaincre le monstre mais c’est finalement un cordonnier rusé, Szewczyk Dratewka qui y arriva. Aujourd’hui, devant l’entrée de la grotte, vous pouvez admirer la figure du dragon tandis qu’un tertre toujours visible commémore le premier souverain de Cracovie.

 

Grâce à sa localisation au carrefour de quelques voies commerciales, la ville se développa rapidement. En 1000, elle devint le siège d’un évêché et après, en 1039, la capitale de la Pologne. Au XIII siècle, la ville fut envahie par les Tatars qui détruisirent la ville construite en bois. Bientôt, elle fut reconstruite de telle manière que même aujourd’hui, la disposition de rues ressemble à celle du XIII siècle.

 

Le règne de Casimir le Grand, mécène des arts et des sciences, instigua l’âge d’or dans l’histoire de Cracovie. En 1364, fut fondée l’Académie de Cracovie, la deuxième Université en Europe Centrale. Toutefois, la ville connut son plus grand développement au XVI siècle, en particulier au temps de Sigismond le Vieux et de son fils, Sigismond Auguste.

 

Lors des siècles suivants, elle subit des changements significatifs: la capitale fut déplacée à Varsovie; Cracovie fut pillée par les Suédois et ensuite, avec toute la Petite-Pologne, elle fut incorporée à l’Autriche. Par rapport à la domination russe et prussienne dans les autres parties de la Pologne, celle des Habsbourg fut la moins oppressante. En effet, en 1866, la région gagna une certaine autonomie qui rendit possible l’épanouissement culturel, intellectuel et artistique de Cracovie à la fin du XIX siècle. D’ailleurs, ce n’était pas par hasard qu’y furent créées les Légions polonaises sous le commandement de Pilsudski.

 

Après une courte période d’indépendance, les Nazis occupèrent la ville et y établirent la capitale du Gouvernement général. Le gouverneur, Hans Frank, décida de l’arrestation et de la déportation dans les camps d’extermination de 183 professeurs de l’Université de Jagellon suivant le dessin de Hitler d’éliminer les intellectuels polonais. Dans le quartier Pogorze, fut alors créé le ghetto juif. En 1943, il fut détruit et ses prisonniers furent transportés dans les camps d’extermination à Palaszow et à Auschwitz. Heureusement, l’armée nazie n’a pas détruit la ville si bien que la Vieille Ville s’est conservée jusqu’à aujourd’hui.

 

Après la guerre, Cracovie devint le centre de la résistance anticommuniste et d’un fort mouvement catholique. Même la construction de Nowa Huta (« Nouvelle Aciérie »), aujourd’hui un des quartiers de Cracovie, conçue pour détruire le caractère religieux de la ville, ne changea pas cette situation. Toutefois, elle fut suivie d’autres conséquences, imprévues: la pollution émise par l’aciérie endommagea sérieusement de nombreux édifices de Cracovie. A partir de l’an 1989, la ville subit une rénovation intense si bien qu’aujourd’hui, elle est mentionnée parmi les villes polonaises les plus belles et les plus intéressantes.

Publié dans : Non classé | le 15 août, 2010 |Pas de Commentaires »

Varsovie

La capitale de la Pologne a été pratiquement entièrement reconstruite des décombres après la Seconde Guerre mondiale. C’est une ville pleine de contrastes: des maisons et des palais anciens, reconstruits y voisinent avec des gratte-ciels qui y poussent comme des champignons. Le centre de la ville est toujours dominé par le Palais de la Culture et de la Science, cadeau de Staline à la nation. Varsovie est non seulement une vraie métropole mais aussi une ville ouverte et accueillante qui séduit les touristes. Visitez la vieille ville, flânez dans la Route Royale, cherchez les vestiges du ghetto de Varsovie et délectez-vous du calme du parc Lazienki ou de Wilanow.

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Varsovie warszawa1

 

 

 

lazienki

 

 

 

01_a

 

palac_prez-large

 

Grob-Nieznanego-ZolnierzaGrob-Nieznanego-Zolnierza Grob-Nieznanego-Zolnierza

 

 

 

 

 

Varsovie, capitale de la Pologne dès le XVI siècle, est la ville polonaise la plus grande et qui se développe le plus vite. Actuellement, il y a 1,75 millions d’habitants mais ce nombre augmente constamment: ce centre économique et culturel ne cesse d’attirer des habitants de tout le pays qui veulent s’y instruire ou travailler. Selon certaines sources, la ville gagne chaque jour environ 18 habitants. Varsovie est aussi chaque année visitée par des milliers de touristes du monde entier, particulièrement en été.

 

Le figure actuelle de la ville a été déterminé par trois facteurs: la Seconde Guerre mondiale, plus de 40 ans du régime communiste et la transformation politique et économique après l’an 1989 (l’afflux de capitaux étrangers, de nombreux investissements). Aujourd’hui la ville est très contrastée: En effet, des bâtiments anciens, reconstruits après la Seconde Guerre y voisinent avec de multiples immeubles gris en béton, construits après la guerre et avec des bâtiments hyper-modernes en verre construits après 1989. De même, le tumulte du centre-ville très animé contraste avec la tranquillité de nombreux parcs municipaux vraiment sublimes.

 

 

 

GEOGRAPHIE

 

putFlashHere(« poland_small2.swf?html_xml=/aboutxml/1.xml », 180, 180, ‘main’);

 

Varsovie, située quasiment au cœur de la Pologne, est aussi la capitale de la Mazovie, région qui possède de nombreuses traditions folkloriques. La Vistule, un des derniers fleuves presque non-régulés en Europe, traverse les plaines de Mazovie. Elle coupe la ville en deux parties très différentes. Sur la rive ouest (droite), se trouve le centre commercial de la ville, la plupart des banques, des théâtres, des cinémas et la vieille ville. La rive Est (gauche) c’est Praga, quartier assez négligé mais qui change petit à petit son image grâce au nombre croissant des centres commerciaux, des bureaux et des appartements qui y sont construits.

 

HISTOIRE
Les origines de Varsovie remontent à la fin du XIII siècle ou au début du XIV siècle. Une centaine d’années plus tard, Varsovie devint la ville la plus importante du Duché de Mazovie indépendant, incorporé en Pologne en 1526. Après que le château Wawel fut dévoré par le feu en 1596, le roi de Pologne, Zygmund III Wasa décida de déplacer la capitale du pays de Cracovie à Varsovie et 15 ans plus tard, il y déménagea définitivement. Les Varsoviens, en signe de reconnaissance, ont construit une colonne couronnée de sa statue qui se trouve en face du Château Royal encore aujourd’hui.

 

Varsovie gothique fut dévorée par le feu en 1607. Puis, la ville fut reconstruite dans les styles Renaissance et Baroque. Mais lors de l’invasion suèdoise dans les années 1655-1657, elle fut détruite de nouveau. En 1791, dans le Château Royal, siège des rois polonais, la Constitution du 3 mai fut signée, le premier acte juridique de ce type en Europe et le deuxième dans le monde (après la constitution américaine). Peu de temps après, suite aux démembrements, la Mazovie et Varsovie furent incorporés à la Prusse.

 

Les guerres de Napoléon suscitèrent chez les Polonais l’espoir de regagner l’indépendance: en 1807 fut créé le Duché de Varsovie. Plus tard, après la chute de Napoléon, le Royaume polonais, complètement dépendant de la Russie tsariste, fut fondé sur le terrain de la Mazovie.

 

Ce n’est qu’après la fin de la première Guerre mondiale que la Pologne regagna l’indépendance… pour la perdre de nouveau vingt ans plus tard. En 1920, la Pologne fut envahie par les Bolcheviques mais cette fois-ci on réussit à arrêter les envahisseurs aux abords de Varsovie, lors de la bataille appelée « Miracle sur le bord de la Vistule ». En 1939, après 20 ans d’indépendance, Varsovie fut conquise par l’armée allemande, suite au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

 

Deux actes d’opposition contre l’occupant, héroïques mais voués à l’échec, se sont imprimés dans la mémoire de la nation. L’un fut une insurrection qui éclata dans le ghetto où trois ans auparavant, les Allemands avaient enfermé tous les Juifs de Varsovie. Les habitants du ghetto furent vaincus après un mois d’une défense héroïque et le ghetto fut détruit. L’autre c’était l’insurrection qui éclata en 1944 et embrassa cette fois-ci toute la ville. Malgré leur grand dévouement, les habitants de Varsovie ne réussirent pas à libérer leur ville. Et l’armée allemande, en se retirant face à l’approche de l’armée soviétique, détruisit environ 90% de la ville.

 

Après la guerre, Varsovie devint la capitale d’un des pays centraux du Bloque soviétique. En 1946, les autorités municipales décidèrent de rebâtir la ville des décombres sous le mot d’ordre « Toute la nation construit sa capitale ». Les parties historiques de la ville (avec la vieille ville) ont retrouvé leur air ancien tandis que dans le centre de la ville, une architecture nouvelle socio-réaliste a été introduite. Le nombre d’habitants et la superficie de Varsovie accrurent considérablement dans les années 70, suite à une rapide extension de la ville.

 

En 1989, Varsovie devint encore une fois le lieu des événements d’une importance historique: dans le palais de Radziwill, la rue Krakowskie Przedmiescie, eurent lieu les débats autour de la Table Ronde entre des membres du parti communiste et de représentants de l’opposition, suite auxquelles le régime communiste tomba. Ces dernières années furent la période de changements rapides à Varsovie et du développement économique, culturel et architectural intense de la ville.

Publié dans : Non classé | le 15 août, 2010 |Pas de Commentaires »

Gastronomie

Il ne fait aucun doute que la Pologne est un pays réputé pour son excellente cuisine. Lorsque vous viendrez chez nous, il vous faudra goûter aux spécialités régionales et aux mets qui font notre fierté nationale, tels que les piroguis (pierogi, sorte de pâtés farcis en demi-lune), le żurek (soupe aigre à base de jus fermenté de farine de seigle), les filets de hareng aux oignons, les concombres confits au sel et le bigos aux champignons (ingrédients de base : chou frais, choucroute, viandes et charcuteries diverses). Il ne faut pas oublier de déguster les alcools polonais, forts et très appréciés en Europe, sinon dans le monde entier. La multitude de restaurants, bars et de petits fast-foods font qu’il y a vraiment dans quoi choisir, en fonction des goûts et de la grosseur du portefeuille des clients. Un plat recherché dans un bon restaurant coûte entre 50 et 80 PLN, alors qu’un repas maison dans un restaurant bon marché vous reviendra à une quinzaine de PLN à peine.

Il existe dans la plupart des villes un réseau bien développé d’établissements de restauration, à savoir : restaurants, cafés, milk-bars et snack-bars. Une parttie de ces derniers appartiennent à des réseaux internationaux de snacks du type Mc Donald’s, Burger King et Pizza Hut. Le long des principales voies de communication, les repas peuvent être pris dans les nombreux relais et auberges. En plus des restaurants offrant des plats de la cuisine polonaise, on trouve également une multitude de restaurants servant des spécialités d’autres nations. La majeure partie des établissements de restauration ne ferment que tard dans la soirée. Les prix varient selon le standing de l’établissement, son genre (p. ex. les moins chers sont les milk-bars et les snack-bars), sa situation (p. ex. les prix sont en général élevés sur la place du marché et dans les rues principales des grandes villes, alors que le manger est à meilleur marché dans les petites localités), et aussi selon qu’il y a des serveurs ou que c’est un self-service.

Gastronomie kotlet_schabowy_w_jajecznej_koszulce_mojej_mamy_popup_watermark barszczfasolka-po-bretonsku bigosduszona_watrobka_z_cebulka_popup_watermark kluski_slaskie Broth

Alcools et boissons

Emblématique boisson polonaise, la vodka titre plus ou moins 40°. Considérée à l’étranger comme la boisson nationale russe, elle est en fait autant polonaise que russe et les Polonais en revendiquent l’invention. La variété des vodka en vente dans les magasins spécialisés est étonnante. les distillateurs rivalisent d’inventivité pour multipier les saveurs : fleurs, épices, miel ou fruits. La plus célèbre vodka est la Zubrowka, parfumée avec le hieriochloa boréal, autrement appelé « l’herbe de bison » qui pousse notamment dans la forêt de Bialowieza.

Pour accompagnier la cuisine polonaise, il est conseillé de goûter aux innombrablrs bières. La Zywiec ou la Okocim sont les bières les plus couramment consommées. Les connaisseurs auront le loisir de tester les Tyskie, Lezajsk, Tatra ou Zubr. Ces grands brasseurs proposent des bières plus ou moins alcolisées, et de différents saveurs. Et pourquoi ne pas savourer un hydromiel ou une nalewka, sort de liqueur obtenue après macération de fruits dans la vodka et l’alcool pur?

Exceptée la région frontalière avec l’Allemagne, vers Zielona Gora, la production de vins polonais est inexistante.
th_zubrowka sliw2 zywiectyskie_old
 

Publié dans : Non classé | le 15 août, 2010 |Pas de Commentaires »

Voyager en avion

Les aéroports se trouvent à proximité des plus grandes villes de Pologne. Ils sont desservis diverses compagnies aériennes étrangères. Les liaisons internationales et nationales sont assurées entre autres par les Lignes aériennes polonaises LOT. Sont également en service de nombreuses compagnies aériennes à bon marché, par exemple EasyJet, Germanwings, Ryanair, Norwegian, Wizz Air, Transavia, Lufthansa et Aer Lingus.

La plupart des grandes villes polonaises possèdent un aéroport international. Depuis la France, il existe des liaisons directes à destination de la Pologne assurées par LOT Polish Airlines (Lignes Aériennes Polonaises), AIR France, Wizz Air, Transavia, Norwegian et EasyJet.

La liste des liaisons aériennes vers la Pologne :

  • LOT – Lignes Aériennes Polonaises, tél.: 01 47 42 05 60, http://www.lot.com  : Paris – Varsovie, Paris – Cracovie et Nice – Varsovie
  • AIR France – www.airfrance.fr : Paris – Varsovie

Il est aussi possible de partir en Pologne avec les compagnies aériennes low cost (à bas coût) comme:

Vols avec escale

A côté de ces vols directs, il y a aussi des vols avec escale.
LOT Polish Airlines a également des vols intérieurs entre toutes les villes polonaises. Donc, vous pouvez, à partir de Paris ou Nice voler vers n’importe quelle ville polonaise avec une escale à Varsovie. www.lot.com

Réservations

Pour les compagnies régulières, vous pouvez réserver vos billets via votre agence de voyage ou le site internet de la compagnie.
En ce qui concerne les compagnie low cost, la réservation se fait uniquement par le site internet de la compagnie ou par la centrale de réservation indiquée sur le site.

 

Publié dans : Non classé | le 15 août, 2010 |Pas de Commentaires »

Histoire et tradition

Un peu d’histoire

Le monde contemporain associe la Pologne au berceau du mouvement social Solidarność (Solidarité) qui ébranla le système communiste et changea l’image de l’Europe centrale.

 

Histoire et tradition opowiemy-ci-o-tych-wypadkach-solidarnosc-1980-1989-w-stalowej-woli

 

Nous avons cependant une riche histoire, vieille de plus de mille ans. Le centre de l’État polonais en voie de formation correspond au territoire de la Grande Pologne d’aujourd’hui. Le prince Mieszko Ier fut le premier souverain historique de notre pays. Il reçut le baptême en 966 et fit ensuite entrer la Pologne dans l’Europe chrétienne.

mieszko

Au XIIe siècle, la Pologne fut divisée en régions, ce qui affaiblit notre pays. En 1410 se déroula à Grunwald-Tannenberg l’une des plus grandes batailles de l’Europe médiévale. Les armées polono-lituaniennes y vainquirent l’ordre des chevaliers Teutoniques.

 

Grunwald

 

En 1569 eut lieu la fusion de la Pologne et de la Lituanie, consacrée par l’union de Lublin. Le XVIIe siècle fut une période de guerres contre la Suède, la Russie et la Turquie. En 1683, les Polonais diriges par Jan III Sobieski remportèrent la victoire de Vienne sur les Turcs, l’une des plus grandes de l’histoire, et sauvèrent ainsi l’Europe d’alors.

 

p_jan_3_sobieski

 

Malheureusement, en 1772 eut lieu le premier partage de la Pologne entre la Russie, l’Autriche et la Prusse. Le dernier roi de Pologne Stanislas Auguste Poniatowski entreprit une tentative de réforme de la République (Rzeczpospolita – ainsi appelait-on le Royaume de Pologne à l’époque). Le rôle de la Diète quadriennale (1788-1792) fut très important et son plus grand succès fut l’adoption de la Constitution du 3 Mai (1791). Ce fut la deuxième loi écrite de ce genre au monde, après la constitution des États-Unis de 1787. Cela ne sauva pas notre pays, les partages suivants s’ensuivirent, et nous perdîmes finalement notre indépendance en 1795 pour de nombreuses années. Pendant la période d’oppression, la population se souleva à deux reprises contre les occupants : insurrection de Novembre (1830) et insurrection de Janvier (1863).

2rozbior

Pologne apres 3eme partage

Après 123 ans d’asservissement, dès la fin de la Première Guerre mondiale, c’est-à-dire en novembre 1918, la Pologne reconquérit son indépendance. Dans les années 1919-1921 eut lieu la guerre polono-soviétique. En 1939, les Allemands violèrent le pacte de non-agression avec la Pologne, ce qui déclencha la Seconde Guerre mondiale. Deux soulèvements eurent lieu pendant l’occupation hitlérienne, à savoir l’insurrection du Ghetto de Varsovie (1943) et l’insurrection de Varsovie (1944).

e8b9eb53540e9437895dc50720ccd317,14,1 z2510939X,Brama-z-napisem--Arbeit-macht-frei--KL-Auschwitz-I-

À la fin de la Seconde Guerre mondiale commença la période du pouvoir communiste. Le mouvement Solidarność naquit en 1980, mais l’année suivante les autorités polonaises instaurèrent l’état de guerre.

Le retour aux traditions européennes du parlementarisme intervint en 1989, date à laquelle se déroulèrent les premières élections entièrement libres des députés de la Diète et des sénateurs du Sénat restauré, et l’Assemblée nationale adopta la nouvelle Constitution. Grâce à ces événements, la Pologne redevint un pays démocratique. En mai 2004 elle rejoigne l’UE.

Publié dans : Non classé | le 15 août, 2010 |Pas de Commentaires »

Nous vous invitions!

Pays d’où proviennent les touristes en Pologne La Pologne a reçu 13 millions de touristes en 2008
La grande majorité des touristes proviennent d’Allemagne, le plus grand pays limitrophe de la Pologne. En effet, l’Institut polonais a dénombré 4 780 000 arrivées de touristes allemands en 2008, soit plus du tiers du nombre total. Les pays de l’Europe et de l’Union européenne figurent donc logiquement aux premières places. On a cependant constaté une importante baisse depuis quelques années du nombre de touristes (-13% pour 2008), qui se fait ressentir vis à vis des pays de l’est (-25% de Russes, -36% de Biélorusses).

En 2008, les dix pays dont un grand nombre de citoyens visitent la Pologne sont, dans l’ordre [2]:

  1.  Allemagne (4 780 000)
  2.  Ukraine (1 550 000)
  3.  Biélorussie (870 000)
  4.  Lituanie (695 000)
  5.  Grande-Bretagne (495 000)
  6.  Russie (410 000)
  7. Lettonie (340 000)
  8. Pays-Bas (315 000)
  9. Autriche (270 000)
  10. Italie (260 000)

Principaux points d’intérêt

Publié dans : Non classé | le 15 août, 2010 |Pas de Commentaires »

Découvrir la Pologne

Bienvenue en Pologne, pays qui laisse des impressions inoubliables à tout touriste aux centres d’intérêt les plus divers

 

Découvrir la Pologne Poland_topo

 

La Pologne est située en Europe centrale. Elle est limitée à l’ouest par l’Allemagne, au sud par la Tchéquie et la Slovaquie, à l’est par la Lituanie, la Biélorussie et l’Ukraine, au nord par la mer Baltique et la Russie (région de Kaliningrad). La Pologne est au beau milieu du continent européen : c’est en effet sur son territoire que se trouve le plus ancien centre géométrique calculé de l’Europe.

L’emblème de la Pologne est un aigle blanc sur fond rouge, surmonté d’une couronne or. Les couleurs nationales sont le blanc et le rouge.

La langue officielle utilisée en Pologne est le polonais. Sur une superficie de 312 700 km² vivent plus de 38 millions d’habitants.

La capitale de la Pologne est Varsovie (env. 1 700 000 hab.), baignée par la Vistule, le plus long des fleuves polonais.

Les autres plus grandes villes de Pologne sont : Łódź, Cracovie, Wrocław, Poznań, Gdańsk, Katowice et Szczecin.

Au point de vue administratif la Pologne est divisée en voïvo¬dies, powiats et communes. On dénombre les voïvo¬dies (recouvrant parfois les régions historiques) de la Mazovie, de la Podlachie, de la Silésie, de la Poméranie, de la Poméranie occidentale, de la Warmie-Mazurie, des Précarpates, de la Petite Pologne, de la Basse Silésie, de Łódź, de la Sainte-Croix, de Lublin, de la Cujavie-Poméranie, de la Grande-Pologne, du pays de Lubusz, d’Opole.

La Pologne fait partie de l’OTAN depuis 1999 et adhère à l’Union européenne en 2004.

La Pologne a un relief très diversifié. Au sud s’étendent les chaînes montagneuses des Sudètes et des Carpates. Les Sudètes comptent parmi les plus vieux massifs montagneux d’Europe. Les Carpates sont des montagnes plus jeunes, dont la partie centrale est le massif des Tatras, le seul à avoir un caractère alpin en Pologne. La partie centrale de la Pologne est une région de plaines. Le nord du pays, ce sont des centaines de lacs disséminés parmi les collines pittoresques et les belles forêts des régions lacustres de Poméranie et de Mazurie. Plus au nord s’étalent les plages sablonneuses de la mer Baltique.

La Pologne possède un climat tempéré. En juillet, la tem¬pérature moyenne y est d’environ 19 °C (66,2 °F), mais il y a égale¬ment des journées très chaudes avec une température dépas¬sant 30 °C (86 °F). Janvier et février sont les mois les plus froids de l’année, avec une température moyenne de quelques degrés Celsius au-dessous de zéro. En montagne, l’ennei¬gement est en général excellent en hiver (janvier, février, mars). 

Heure locale

L’heure locale de base en vigueur en Pologne est celle de l’Europe centrale (T.U. + 1 h). Il en est ainsi l’hiver, c’est-à-dire du dernier dimanche d’octobre au dernier dimanche de mars. Pendant la période restante est en vigueur l’heure d’été avancée de 1 h sur l’heure d’hiver (T.U. + 2 h).

 

Fêtes et jours non ouvrables

Les jours fériés, ce sont tous les samedis et dimanches, de même que les fêtes suivantes : le nouvel An (1er janvier), Pâques (dimanche et lundi, fête mobile), la fête du Travail (1er mai), l’anniversaire de la Constitution du 3 Mai (3 mai), la Fête-Dieu (jeudi, fête mobile), l’Assomption (15 août), la fête des Morts (1er novembre), la fête nationale de l’Indépendance (11 novembre), Noël (25 et 26 décembre).
Monnaie

L’unité monétaire légale de la Pologne est le zloty. Un zloty se divise en 100 groszy. Le symbole international du zloty est PLN. Sont en circulation des pièces de 1, 2, 5 zlotys et de 1, 2, 5, 10, 20, 50 groszy, ainsi que des billets de banque de 10, 20, 50, 100 et 200 zlotys.

Il est actuellement possible de payer en euros en certains endroits.
Religion

Les Polonais sont considérés comme des gens croyants. Bien que plus de 80 pour cent d’entre eux déclarent leur appartenance à l’Église catholique romaine, on peut trouver sur le territoire polonais des églises orthodoxes, des mosquées, des synagogues, des églises vieilles-catholiques, des centres bouddhistes, des temples protestants et autres.
Passeport et visa

Avec 8 autres nouveaux membres de l’Union européenne, la Pologne a intégré le 21 décembre 2007 l’espace de Schengen, territoire où il n’y a plus de contrôles aux frontières internes, comprenant 25 États. Les États membres ont adopté des règles uniformes concernant les types de visas d’entrée pour un séjour de courte durée sur leur territoire. Pour pouvoir entrer dans l’espace de Schengen, les ressortissants hors Espace économique européen (EEE) doivent être en possession d’un document de voyage valable et du visa s’il est exigé.

Les États Schengen délivrent les types de visas uniformes ci-dessous, qui autorisent le titulaire à entrer et à séjourner dans la zone Schengen :

  • visa aéroportuaire (A), valable uniquement pour les visiteurs voyageant en avion, ne les autorisant pas à quitter la zone de transit de l’aéroport ;
  • visa de transit (B), permet au voyageur de transiter par le territoire Schengen pendant une durée maximale de 5 jours ;
  • visa de courte durée (C), autorise un séjour de courte durée, n’excédant pas 90 jours, sur le territoire Schengen, pendant une période de 6 mois à compter de la première entrée.

 

 

Publié dans : Non classé | le 15 août, 2010 |Pas de Commentaires »
12

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Millenium Development Goal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gucci158
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres